Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Vice-président de la commission des finances

Mon action

Au terme de trois jours – et deux nuits – de débats, la commission des finances de l’Assemblée nationale a adopté la première partie du budget pour 2020.

 

  • Au menu de ce troisième jour d’examen : la fiscalité environnementale.

 

Notre majorité a entendu les revendications que les Français ont exprimées ces derniers mois. Dans leur immense majorité, ils veulent que nous en fassions davantage pour l’environnement. Mais ils attendent également de nous que nous leur proposions une politique juste, et que nous les accompagnions mieux dans la transition écologique.

Respecter ce mandat exige de tenir une position d’équilibre, et je crois sincèrement que nous y sommes parvenus.

Nous verdissons notre système fiscal, en prévoyant notamment la disparition progressive de certaines niches anti-écologiques : suppression par étape de l’avantage fiscal sur le gazole non routier, diminution de remboursement de TICPE dont bénéficie le secteur du transport routier de marchandises…

Mais nous prévoyons aussi des compensations en destination des secteurs les plus touchés par ces mesures, afin de les aider à faire en douceur leur transition vers un modèle plus respectueux de l’environnement

 

  • La suite des opérations

 

A partir de lundi, ce sera au tour de l’Assemblée nationale tout entière d’examiner la première partie du budget pour 2020. Je vous donne donc rendez-vous dans l’hémicycle, ou je défendrai notamment de nouveaux amendements.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.