Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Vice-président de la commission des finances

Mon action

La 6ème conférence du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme s’est tenue les 9 et 10 octobre, à Lyon, en présence du président de la République. 

 

L’objectif de ce sommet ? Réunir un minimum de 14 milliards de dollars à verser au Fonds mondial, pour la période 2020-2022. Cette organisation internationale, créée en 2002, a déjà sauvé plus de 32 millions de vie à travers le monde en fournissant des services de prévention, de traitement et de prise en charge des trois pandémies les plus meurtrières au monde : le SIDA, la tuberculose et le paludisme. 

Afin de mieux cibler ses actions, le Fonds privilégie une approche partenariale où tous les acteurs sont concernés pour travailler ensemble : les autorités publiques, la société civile, les communautés touchées par la maladie, les partenaires techniques, le secteur privé, les organisations confessionnelles etc. Chaque pays adapte ensuite leurs propres solutions, en fonction de leur culture, leur contexte politique ou démographique. Cette approche, que je salue et qui privilégie le multilatéralisme et la responsabilisation des Etats, est également basée sur des mécanismes d’évaluation et de contrôle indépendants. Le Fonds mondial est l’une des organisations internationales dont l’efficience et la gestion sont exemplaires. 

 

 

« La France sera au rendez-vous avec une augmentation de 20 % de sa contribution »

Le Président de la République a tenu ses engagements : la France, 2ème contributeur historique du Fonds mondial, réaffirme ses engagements en augmentant sa participation de 20%, pour un total de 1,3 milliard de dollars. 

Les 14 milliards de dollars récoltés permettront de sauver 16 millions de vies et de réduire par deux la mortalité liée au SIDA, au paludisme et à la tuberculose.

Je suis heureux que la France ait honoré ses engagements. Je salue également les pays contributeurs tels que le Canada et le Danemark ainsi que les contributeurs privés comme Bill Gates qui ont augmenté significativement leur participation.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.