Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Vice-président de la commission des finances

Dans les médias

« La privatisation n’est pas la dérégulation, rappelle Laurent Saint-Martin , seul député du Val-de-Marne avec Frédéric Descrozaille à être resté dans l’hémicycle à l’heure très tardive du vote. Si je n’avais pas eu les garanties du maintien des créneaux à 250 000 par an et du couvre-feu de 23h30 à 6h, je n’aurais pas voté l’article 44. »

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.