Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances

A propos de la situation des commerçants de la 3ème circonscription du Val-de-Marne.

Mon action

A propos de la situation des commerçants de la 3ème circonscription du Val-de-Marne.

Tout d’abord, je veux dire mon soutien aux commerçants dont je comprends le désarroi. La décision de fermer les commerces qui ne sont pas de première nécessité n’est pas arbitraire, c’est le choix responsable à prendre pour protéger la santé des Français. C’est notre priorité absolue ! Aujourd’hui, plus de 11 000 nouveaux cas ont été recensés en Ile-de-France et 70% des lits de réanimation sont actuellement occupés en France. Il n’y a donc pas de place pour le manque de responsabilité de certains maires qui pensent protéger l’économie en allant contre le sens des consignes du Gouvernement. 

Je le dis avec humilité mais aussi avec force : je crois que la plus grande équité en cette période, c’est que tout le monde puisse avoir accès aux soins vitaux.

Par ailleurs, pour protéger l’économie et ces commerces, indispensables à notre tissu économique et social, qui font partie de notre culture, des aides massives sont à leur disposition. En tant que rapporteur général du budget à l’Assemblée, je suis garant de leur mise à disposition rapide et efficace, et tant que député de la circonscription, j’organise chaque semaine un échange constructif avec les différents représentants économiques locaux.

Nos commerces de proximité ont le droit au fonds de solidarité, à hauteur de 10 000 euros par mois. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a annoncé ce matin que le chiffre d'affaires réalisé avec le retrait-commande (« click-and-collect ») ne rentrerait pas dans le calcul de ce fonds. Pour être concret : un commerçant avait 10 000 euros de chiffre d’affaires en novembre 2019, il pourra toucher 10 000 euros du fonds de solidarité en novembre 2020 en plus du chiffre d’affaires qu’il fera grâce au retrait commande. 

Les commerçants ont également le droit à un mois sur trois de loyer gratuit si le bailleur décide de profiter du crédit d’impôt proposé par le Gouvernement. Une aide à la digitalisation des petits commerces est également présentée.

Enfin, comme lors du premier confinement, chacun des commerces fermés pourra bénéficier de l’exonération de charges sur les semaines concernées et de la garantie d’Etat pour les prêts bancaires.

Je vous invite à bien prendre connaissance de toutes ces informations avec plus de détails ici : https://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-entreprises/nouvelles-mesures-soutien-entreprises

J’ai également beaucoup entendu d’incompréhension concernant la concurrence déloyale que la situation actuelle induirait vis-à-vis de la grande distribution, autorisée à rester ouverte notamment pour les produits alimentaires. Je comprends et soutiens ces revendications. Aussi, à la suite de consultations menées par Le Premier ministre, Bruno Le Maire et Alain Griset, l’équité entre les grandes surfaces et les petits commerces sera rétablie dès mardi matin. Les rayons jugés non essentiels des grands magasins seront fermés. Même si cela peut interroger, tout le monde sera traité de la même façon. Et c’est aussi cela, l’équité.

Je suis et reste à la disposition de chacun en cette période, joignable au 0140636352 ou à l’adresse suivante : laurent.saint-martin@assemblee-nationale.fr. Avec mon équipe, nous traiterons chaque cas avec la plus grande attention pour aider les commerçants, comme nous l’avions fait au printemps dernier.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.