Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Vice-président de la commission des finances

Dans les médias

J'étais ce matin sur le plateau de BFMTV pour débattre de la réforme de l’assurance chômage. Après l'échec des négociations entre les partenaires sociaux, le gouvernement a repris la main sur cette réforme. Les représentants du patronat et des syndicats ne seront pas pour autant laissé de côté et dialogueront régulièrement avec la ministre du travail durant les 3 prochains mois. Arrêtons l’opposition systématique alors que l’Unedic accuse une dette de 35 milliards d’euros.


Cette nouvelle réforme s’inscrit pleinement dans la continuité de notre politique de valorisation du travail, puisqu’elle fait suite à l’ensemble de mesures prises depuis le début du quinquennat, à savoir l’investissement de 15 milliards d’euros dans les compétences, la réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage ou encore la réforme de notre Code du travail.


En réformant l’assurance chômage, le gouvernement et sa majorité répondent à quatre problématiques majeures :

  • Mettre fin au recours abusifs aux contrats courts avec notamment l’instauration de bonus/malus sur les cotisations d’assurance chômage ;
  • Faire en sorte que le travail paye plus que l’inactivité ;
  • Introduire une dégressivité de l’indemnisation pour les hauts revenus en situation de retrouver un emploi ;
  • Renforcer l’accompagnement des demandeurs d’emploi.


Notre priorité est claire : la baisse du chômage et le retour durable à l'emploi. Défendre le travail, c’est défendre la capacité de chacun à se faire une place dans la société à la mesure de son mérite.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.