Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Vice-président de la commission des finances

Mon action
Budget 2020 - présentation du rapport spécial en commission des finances

Je présentais ce matin en commission des finances mon rapport spécial sur les crédits prévus pour la Direction générale des finances publiques, la Direction générale des douanes ainsi que pour les services dédiés à la transformation publique. Au total, cela représente un montant d’un peu plus de 10 milliards d’euros.

 

Pour les administrations de Bercy, ces dix derniers mois ont été l’occasion de faire des choix structurants, courageux, ambitieux, portant sur l’étendue et le périmètre de leurs missions, sur les outils nécessaires à l’accomplissement de ces missions, notamment les outils numériques, ainsi que sur l’organisation de leurs réseaux territoriaux.

 

  • Nous accélérons la modernisation informatique des services de l’Etat.

 

Au printemps dernier, j’avais souligné la nécessité d’accroître les investissements informatiques prévus pour la DGFiP et les Douanes. Le Gouvernement en a pris acte, et a prévu 65 millions d’euros supplémentaires pour les deux administrations.

 

  • Nous renforçons la lutte contre la fraude

 

Grâce au développement du data-mining, de l’intelligence artificielle et du ciblage, les capacités dont disposent les services fiscaux et douaniers pour détecter et poursuivre les fraudeurs augmentent. C’est une bonne nouvelle pour tous les contribuables de bonne foi.

 

  • Nous poursuivons la réorganisation des implantations territoriales des services des impôts.

 

Le Gouvernement a fait le choix d’associer plus étroitement les usagers, les élus locaux et les agents publics à la réforme de l’organisation territoriale du réseau de la DGFiP et je m’en félicite. Jamais auparavant une telle consultation n’avait été menée pour parvenir à une carte qui convienne à tous.

 

  • Nous accélérons enfin la transformation de l’action publique

 

La rénovation des cités administratives avance à un rythme satisfaisant, et permettra de donner de meilleures conditions d’accueil aux usagers, et d’offrir de meilleures conditions de travail aux agents.

Le Fonds d’accélération du financement des start-ups d’Etat, que j’avais créé par voie d’amendement dans le cadre du budget pour 2019, entre en phase critique et contribuera à financer des projets innovants de modernisation interne des administrations centrales et déconcentrées.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.