Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances

Dans les médias

Vous retrouverez ci-dessous un extrait de l'article de Challenges

 

Challenges : Un pur macroniste comme nouveau rapporteur général du budget à l'Assemblée nationale

Le député du Val-de-Marne Laurent Saint-Martin doit être élu rapporteur général du budget ce mercredi matin, l'un des postes les plus prestigieux et sensibles de l'Assemblée nationale. 

Par David Bensoussan, publié le 15 janvier 2020

 

C'est l'une des fonctions les plus sensibles du Palais Bourbon.

Lors d'un vote organisé à la Commission des finances ce mercredi 15 janvier matin, Laurent Saint-Martin va devenir, à seulement 34 ans, rapporteur général du budget. Un poste de vigie des deniers publics, traditionnellement réservé aux vieux briscards de l'Assemblée.

Après avoir dû laisser, dans un premier temps, le poste de rapporteur du budget à Giraud, le néodéputé fait ses gammes de parlementaire en occupant la vice-présidence de la Commission des finances. Il n’a pas chômé, rédigeant notamment trois rapports sur la fiscalité des Français nés aux Etats-Unis, sur la saisie et la gestion des avoirs criminels, et enfin sur la mise en œuvre des lois de finance. Il y défend notamment une meilleure lisibilité des comptes publics et plaide pour la tenue d’un débat annuel sur la dette au Parlement. Il s’est aussi distingué en poussant Bercy à supprimer des "petites" taxes à faible rendement.

Un "Grenelle" des niches fiscales

"Je souhaite lancer un 'Grenelle' des niches, réunissant les professionnels concernés de plusieurs secteurs (écologie, logement, services à la personne...), afin de questionner la pertinence de ces dispositifs."

Autre démarche qu’il veut renforcer: assurer le "service après vote" des réformes fiscales du quinquennat, notamment les baisses de l’impôt sur le revenu et de la taxe d’habitation. "La crise des gilets jaunes a montré qu’il y avait un vrai problème de consentement à l’impôt, il faut réconcilier les français avec l’impôt." Pour cela, le député publiera au printemps un livre sur la fabrique des prélèvements obligatoires afin de mieux expliquer pourquoi les contribuables en payent et à quoi ils servent.

Malgré ces nombreux chantiers, ce Toulousain d’origine n’entend pas pour autant lâcher le capitanat du XV parlementaire, qui s’apprête à disputer le tournoi des six nations à partir de février.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.