Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances

Convention citoyenne pour le climat : des suites concrètes données aux propositions des « 150 »

Mon action

Les 150 citoyens de la Convention citoyenne pour le climat ont dévoilé les conclusions de leurs travaux la semaine passée, comportant plus de 149 propositions constituées au terme de 9 mois d’auditions, de consultations et de débats. 


Consulter les propositions sur le site suivant : https://propositions.conventioncitoyennepourleclimat.fr/ 

 

Cet exercice démocratique inédit permet de donner une nouvelle dimension à l’engagement citoyen et constitue en ce sens une réelle avancée pour le débat public, dont je me félicite. Bien au-delà des propositions formulées, ces citoyens ont fait un constat que nous pouvons partager : nous devons agir sans plus attendre pour stopper le réchauffement et le dérèglement climatique tout en garantissant la justice sociale.

 

A l’occasion d’une présentation des travaux de la Convention citoyenne pour le climat, le Président de la République a procédé à une annonce forte :  la quasi-totalité des propositions de ces 150 citoyens tirés au sort, seront transmises au gouvernement et soumises au Parlement et au peuple

  • Plusieurs propositions seront abordées à l’occasion du prochain Conseil de défense écologique fin juillet ;
  • D’autres seront intégrées au plan de relance qui sera présenté en septembre, avec la création d’un fonds de transformation écologique de l’économie doté de 15Mds€ ; 
  • Un texte consacré aux propositions de la Convention citoyenne sera présenté à la fin de l'été avant d’être examiné au Parlement ;
  • Un référendum se tiendra d’ici fin 2021.

 

L’Assemblée nationale prendre toutes ses responsabilités et s’emparera des propositions de la Convention citoyenne pour le climat pour qu’elles puissent faire l’objet d’un débat et d’une traduction législative.

 

Pour autant, la Convention citoyenne sur le climat ne doit pas faire oublier ce qui a été fait en matière environnementale depuis le début de la mandature : l'abandon de projets jugés contraires aux objectifs de transition écologique (aéroport de Notre-Dame-des-Landes, centre commercial Europacity, Montagne d’Or), la fin de la production d’hydrocarbures sur le territoire national, le renforcement des aides aux particuliers pour la rénovation énergétique des bâtiments qu’il faut aujourd’hui encore intensifier, l’interdiction d’ici en juillet 2021 de plusieurs types d’objets plastique à usage unique…

 

Dans le cadre de son discours, le Président de la République s’est également prononcé en faveur d'une révision de la Constitution afin d’y inscrire les notions de biodiversité, d’environnement, de lutte contre le réchauffement climatique. Par ailleurs, le CESE fera l’objet d’une réforme qui devra transformer le conseil en chambre des conventions citoyennes, afin de renouveler cet exercice démocratique.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.