Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances

Dans les médias

Le rapporteur général du budget, Laurent Saint-Martin, a accordé une interview au quotidien Le Figaro sur le coronavirus et les conséquences de cette crise sanitaire exceptionnelle sur les finances publiques.

 

Lien vers l'interviewhttps://www.lefigaro.fr/conjoncture/laurent-saint-martin-lrem-l-heure-n-est-pas-aux-comptes-d-apothicaire-20200313

 

Extrait de l'interview

INTERVIEW - Le député LREM du Val-de-Marne est rapporteur général du budget de l’Assemblée depuis janvier. À ce titre, il pilote les discussions parlementaires sur les finances publiques.

 

LE FIGARO. - Bruno Le Maire a indiqué que la crise du coronavirus allait coûter à l’État «plusieurs dizaines de milliards d’euros». Adieu les 3 % de déficit?

Laurent SAINT-MARTIN. - Nous traversons une crise sanitaire d’une intensité exceptionnelle. La priorité du pays aujourd’hui est de freiner l’épidémie, de soigner les malades et d’accompagner les entreprises et les travailleurs. Le budget doit être à la hauteur de ces enjeux et l’heure n’est pas aux comptes d’apothicaire. La crise de 2008 nous sert de leçon: face à un choc aussi violent sur l’économie, l’État doit immédiatement réagir pour soutenir les entreprises et ne pas regarder à la dépense.

 

En termes de finances publiques, ce qui pèsera le plus cette année, ce ne sont, en fait, pas les mesures d’aide aux entreprises (chômage partiel, garantie bancaire…) mais le manque à gagner de recettes. Si la croissance est nulle, les rentrées fiscales seront au plancher. Cette crise ne nous empêchera pas, par ailleurs, de poursuivre notre travail pour transformer les administrations et les rendre plus efficaces. Mais ces économies structurelles seront moins visibles avec un déficit qui sera naturellement en hausse. Les règles budgétaires européennes le permettent dans ce contexte.

 

Prévoyez-vous une loi rectificative des finances publiques pour intégrer ces nouvelles mesures?

Plusieurs des mesures annoncées par le président de la République nécessitent un véhicule législatif.
[...]


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.