Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances

Mon action

Le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a pris des mesures inédites pour protéger les populations les plus fragiles dans le contexte de la crise sanitaire que nous traversons. 

 

La première des urgences est de permettre que le maximum de personnes en détresse soient hébergées. La trêve hivernale a ainsi été repoussée de deux mois jusqu’au 31 mai, ce qui signifie qu’il n’y aura pas d’expulsions locatives jusqu’à cette date et que les 14.000 places hivernales resteront ouvertes.
 
Par ailleurs, pour respecter les mesures de confinement des malades non-sévères du Covid-19, le ministre chargé de la Ville et du Logement a annoncé la mise en place de centres d’hébergement spécialisés. A Paris, deux ouvriront dans les prochains jours, pour un total de 150 places. Ce déploiement s’accélérera ensuite dans le reste du territoire où plus de 80 sites ont déjà été pré-identifiés par les préfets, pour un total de 2 875 places.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.