Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances

Mon action

Face à l’épidémie du COVID-19, certaines femmes peuvent se retrouver confinées avec un conjoint violent. La secrétaire d’État chargée de l’égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, a rappelé que le numéro du 3919 reste actif pour accompagner ces femmes, tout comme la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr. 

 

Par ailleurs, l’accueil des femmes victimes de violences conjugales en centre d’hébergement est maintenu. Les services des droits des femmes en préfecture s’assurent, dans chaque département, que les consignes de sécurité sanitaire y soient respectées. Nous veillons également à ce que la scolarité de leurs enfants, parfois hébergés avec elles, se poursuive à distance dans des conditions favorables.

 

Malgré la fermeture au public des juridictions, annoncée par la Garde des Sceaux, les services qui assurent le traitement des contentieux essentiels sont maintenus, et notamment pour les affaires de violences conjugales. Des ordonnances de protection et des procédures d’éloignement peuvent ainsi être prononcées durant cette période.

 

En cas d’urgence, un seul numéro : le 17.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.