Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Vice-président de la commission des finances

Mon action

Nous avons commencé ce matin l’examen le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020 (PLFSS) en commission des finances. Notre ligne conductrice ? La transformation de notre système de protection sociale afin que nous puissions répondre aux défis majeurs qui attendent l’Etat-Providence de demain.

Malgré le retardement du retour à l’équilibre de la Sécurité sociale, dû à l’adoption des mesures sociales d’urgence en décembre 2018, le PLFSS pour 2020 ne remet pas en cause notre objectif de redressement des comptes sociaux, et de désendettement de la sécurité sociale.

Ce texte traduit le choix du gouvernement et de la majorité en faveur du travail grâce à :

  • La poursuite de l’exonération de cotisations sociales sur les heures supplémentaires ;
  • La reconduction de la prime exceptionnelle, conditionnée à la mise en place par l’entreprise d’un accord d’intéressement ;

Dans le même temps, nous renforçons notre politique de protection des plus vulnérables afin de garantir à chaque Français la prestation à laquelle il a le droit :

  • Revalorisation des pensions pour les retraites allant jusqu’à 2000€, de l’allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse, qui s’établiront à 900€, ainsi que de l’allocation supplémentaire d’invalidité, qui s’établira à 750€ ;
  • Accompagnement des assurés dans l’accès à la complémentaire santé avec la fusion de la CMU-C et de l’ACS ;
  • Simplification de la transition vers la retraite pour éviter les ruptures de droits pour les bénéficiaires de minimas sociaux.

Le PLFSS pour 2020 nous engage pour l’avenir, à la fois en luttant contre la reproduction des inégalités mais également en élargissant la protection sociale aux risques d’aujourd’hui et en investissant dans la protection de demain. Pour ce faire, le texte renforce la prise en compte des nouveaux risques sociaux, avec, par exemple, la création un fonds d’indemnisation pour les victimes de maladies professionnelles liées aux pesticides.  

Par ailleurs, la concertation sur le grand âge et l’autonomie ainsi que le Grand débat national ont mis en évidence les inquiétudes des Français à l’égard de leur propre vieillissement ou de celui de leurs proches. Le PLFSS pour 2020 contient de nombreuses mesures visant à lutter contre la perte d'autonomie : ouverture d'un congé indemnisé pour les proches aidants, soutien aux EHPAD, modernisation des services d'aide à domicile, prise en charge médicale des personnes âgées. Nous devons faire plus pour nos aînés et pour leurs familles.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.