Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Vice-président de la commission des finances

Dans les médias

Laurent Saint-Martin était l'invité de France Info, radio et TV, ce mardi 15 octobre 2019, pour livrer sa vision du projet de loi de finances pour 2020 dont l'examen a débuté ce lundi 14 octobre en séance publique.

Retrouvez le replay de cette interview et l'article sur le site Franceinfo au lien suivant : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/19h20-politique/budget-c-est-un-budget-d-application-des-promesses-post-gilets-jaunes-affirme-laurent-saint-martin-son-futur-rapporteur_3637619.html


 

Extraits de l'article : 

"C'est un budget d'application des promesses post-'gilets jaunes'", a déclaré lundi 14 octobre sur franceinfo Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne, futur rapporteur général du budget. L'examen du budget 2020 a débuté ce même lundi devant l'Assemblée nationale.

"Le Président a fait des annonces, nous les appliquons", estime Laurent Saint-Martin, insistant sur la baisse prévue de "5 milliards d'euros d'impôts sur le revenu". "C'est une réponse à une demande sociale légitime, c'est assumé."

"Nous rendrons plus d'impôt aux Français que cela n'a jamais été fait, et dans le même temps nous réduisons le déficit", insiste le député. "Cette équation qu'on nous disait impossible, elle est non seulement résolue mais elle est efficace".

"Les Français vont gagner en pouvoir d'achat"

"Les ménages français ont gagné enfin en pouvoir d'achat", insiste
le futur rapporteur du budget qui insiste sur la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages français. Interrogé sur la suppression pour les 20% de ménages restants, ce qui représenterait 10 milliards d'euros de recettes en moins, Laurent Saint-Martin répond : "ce n'est pas dans le budget de l'État de l'année 2020, ce sera à partir de 2021". "Je ne peux pas vous dire aujourd'hui quelles économies vont venir compenser la suppression de la taxe d'habitation" dans les années suivantes. "Ce que je peux dire c'est que la taxe d'habitation sera belle et bien supprimée pour l'ensemble des Français à la fin du quinquennat, ça c'est une certitude."

"J'ai confiance dans les Français, leur capacité à entendre qu'il y a une baisse de pression fiscale sans précédent dans ce budget", conclut l'élu LREM, qui souligne l'augmentation des "budgets des ministères régaliens comme jamais, pour mieux les protéger, le ministère de l'Intérieur, de la Justice, des Armées, l'Éducation aussi."


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.