Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Vice-président de la commission des finances

Mon action

"Vice-président LRM de la commission des finances de l’Assemblée nationale, le député du Val-de-Marne Laurent Saint-Martin appelle le gouvernement à « prendre à bras-le-corps » la réforme des services publics et la baisse de la dépense, afin de répondre au ras-le-bol fiscal des « gilets jaunes ».

On sent un flottement au sommet de l’Etat depuis que le président a annoncé des mesures pour répondre aux « gilets jaunes »…

C’est un mauvais procès. Ces mesures ne figuraient pas dans le programme d’Emmanuel Macron, il s’agit de mesures sociales en réaction à une contestation considérée comme légitime. C’est cela l’essentiel. Le reste, le calendrier, les modalités, c’est de la tuyauterie et c’est notre problème.

Le besoin de justice sociale et fiscale exprimé depuis un mois par les « gilets jaunes » justifie donc de s’affranchir des règles budgétaires européennes ?

La priorité, c’est de ne pas retomber dans une procédure de déficit excessif. Il n’y a pas de tabou à dépasser les 3 % pendant un an, si l’on démontre que notre trajectoire de réformes est cohérente et que celle de nos finances publiques à partir de 2020 est solide. Cela vaut mieux que de relever les impôts d’autres ménages [les plus riches], ce qui aurait donné l’impression de prendre dans la poche des uns pour contenter les autres, ou encore de recourir à du rabot budgétaire, qui dégraderait la qualité de nos services publics.

..."

Pour lire l'interview en entier


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.