Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances

Interview de Laurent Saint-Martin dans L'Opinion : « Il faut sortir de la pensée magique et démystifier la dette perpétuelle »

Dans les médias

Dans son édition du mercredi 27 mai, le quotidien L'Opinion a publié une interview de Laurent Saint-Martin consacrée à la dette publique.

Lien vers l'interviewhttps://www.lopinion.fr/edition/economie/laurent-saint-martin-lrem-il-faut-sortir-pensee-magique-demystifier-217836

Extraits de l'interview :

 

Laurent Saint-Martin (LREM): «Il faut sortir de la pensée magique et démystifier la dette perpétuelle»

Pour le rapporteur du budget à l’Assemblée nationale, Laurent Saint-Martin, « nous devons être extrêmement vigilants au moment où l’endettement atteint 115 % de la richesse nationale. Nos créanciers nous regardent »

Le débat intellectuel est vif sur le traitement de la dette publique. Où vous situez-vous ?

Ma position de principe, c’est que toute dette contractée doit être payée. S’il y a une dette et un créancier, c’est qu’il y a un prêteur sous certaines conditions et selon un projet. Dans le cas particulier des Etats, il ne faut cependant pas oublier qu’une dette se rembourse, mais se refinance aussi. Une dette d’Etat peut donc théoriquement être perpétuelle et le quantitative easing [programme de rachat de dettes, ndlr] de la Banque centrale européenne peut laisser penser que les Etats n’auraient jamais à la rembourser. C’est faux. La question, c’est jusqu’à quel point peut-on refinancer la dette d’un Etat. Nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins de ce débat. Pour l’instant, les conditions sont plutôt favorables.

Vous devez rendre une « mission flash » sur la dette fin juin. En quoi consiste-t-elle ?

Je veux tordre le cou au débat trop binaire qui oppose depuis des années droite et gauche, avec d’un côté des gens qui vous expliquent que la dette n’a aucune importance et de l’autre, que la même dette hypothèque dramatiquement l’avenir de nos enfants. Politiquement, il manque cette case technique du refinancement pour faire comprendre qu’il est parfois bon de s’endetter, et parfois coupable de s’endetter. Il faut recontextualiser la dette.

[...]


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.