Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances

Dans les médias

Laurent Saint-Martin a accordé, le jeudi 16 avril dernier, une interview au quotidien L'Opinion dans le cadre de l'examen du 2ème budget d'urgence à l'Assemblée nationale.

 

Lien vers l'article  : https://www.lopinion.fr/edition/economie/laurent-saint-martin-en-marche-il-n-y-aura-pas-remontee-pression-216050

 

Extrait de l'article

L'Opinion / Laurent Saint-Martin (En Marche): «Il n’y aura pas de remontée de la pression fiscale sous notre mandature»

L’Assemblée examine à partir de jeudi le deuxième projet de loi de finances rectificative depuis l’éclatement de la crise. Le montant des aides est porté de 45 à 110 milliards d’euros. La croissance est revue à la baisse (-8 %), le déficit et la dette en hausse (9 % et 115 % du PIB). Du jamais vu. Député LREM du Val-de-Marne, Laurent Saint-Martin est rapporteur général du budget.

 

Une croissance de -8%, un déficit de 183,5 milliards, une dette de 115% du PIB… Les chiffres du deuxième projet de loi de finances rectificative de l’année, que l’Assemblée examine à partir de ce jeudi, donnent le tournis. Peut-on encore aller loin comme cela ?

Tant que nous ne saurons pas avec précision quand le travail pourra reprendre, il sera malheureusement impossible d’affirmer avec certitude que ces chiffres sont définitifs. Pour autant, il n’y a pas que des scénarios cataclysmiques. La reprise pourrait aussi être plus forte que prévu. Je crois à une volonté de repartir fort du côté de notre tissu productif.

Ce n’est pas ce que laisse entendre la polémique qui a éclaté après les propos du président Medef appelant à travailler davantage…

La relance passera forcément par le travail, c’est une lapalissade. Mais...

[...]

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.