Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances

L’Etat se mobilise pour garantir un dispositif d’hébergement d’urgence pour les plus démunis pendant le confinement

Mon action
Crédits : Arnaud Bouissou/Terra

Depuis l’émergence de cette crise sanitaire, la consigne est claire : restons chez nous.

Cependant, pour tous ceux qui n’ont d’autre endroit que la rue, les services de l’Etat s’organisent pour mettre à l’abri les plus démunis. Cette mobilisation s’est traduite par la mise en place de plusieurs mesures : 

  • Au 3 mars 2020, plus de 7 800 places d’hôtels supplémentaires ont été mobilisées pour les sans-abris dans toute la France depuis le début de la crise sanitaire. Le département du Val-de-Marne prend toute sa part avec plus de 500 places mobilisées. 

 

  • Plus de 2 800 places d’accueil dans 73 centres d’hébergement spécialisés ont été ouvertes à destination des personnes atteintes des symptômes du COVID-19 mais ne nécessitant pas d’hospitalisation.

 

  • Début avril, le ministère du Logement a lancé un dispositif unique de distribution de chèques services aux personnes sans domicile, afin que ces femmes et ces hommes dans le besoin puissent acheter des produits d’alimentation et d’hygiène pendant la crise sanitaire. Ces chèques de 7€ par jour distribués par les associations devraient bénéficier à 60 000 personnes, pour un budget de 15 millions d’euros. 

 

Pour les services de l’Etat, les enjeux de ces dispositifs sont d’éviter toute remise à la rue de personnes fragiles et démunies dans le contexte sanitaire actuel. La solidarité nationale envers les personnes les plus démunies est une priorité.

 

Pour en savoir plus, consultez le site du ministère de la Cohésion des territoires https://www.cohesion-territoires.gouv.fr/


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.