Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances

Le 3ème budget d’urgence : Près de 800 millions d’euros pour l’accompagnement des populations les plus vulnérables

Mon action

Cette semaine à l’Assemblée nationale, nous vivons une période qui sera déterminante pour notre pays et dont il ne faut pas sous-estimer l’importance : l’examen du 3ème projet de loi de finances rectificative pour 2020.

Ce budget permet de prolonger l’accompagnement aux emplois et aux entreprises, mais également de compenser les collectivités territoriales des pertes de recettes fiscales subies. Il est une étape indispensable pour que notre pays puisse continuer de lutter contre les conséquences économiques de la crise sanitaire.

Mais ce budget dispose d’une autre dimension tout aussi importante. Il permet de venir en aide aux populations vulnérables de notre pays, que la crise a malheureusement poussées dans des situations encore plus difficiles. 

Je parle des femmes victimes de violences conjugales, des enfants des quartiers prioritaires de la ville ou de l'aide sociale à l'enfance, des élèves décrocheurs, des étudiants dont les opportunités d’insertion sur le marché du travail se sont assombries.  Je pense aussi aux Français de l’étrangers les plus démunis, mais aussi aux étudiants boursiers qui doivent régler leurs loyers non sans difficultés, aux citoyens les plus vulnérables qui bénéficient de l’hébergement d’urgence

 

Ce sont des enfants, des adolescents, des femmes et des hommes que l’Etat accompagne et pour lesquels, avec ce 3ème budget d’urgence, nous franchissons une étape supplémentaire afin qu’ils ne soient pas les laissés-pour-compte de cette crise.


Voici les mesures sociales de ce 3ème budget d’urgence

AIDE AUX JEUNES PRECAIRES ET AUX ETUDIANTS
155 millions d’euros 
  • Versement d’une prime exceptionnelle à 800 000 jeunes en difficulté du fait de la crise :
    • Une aide de 200 euros versée depuis le 25 juin aux jeunes de moins de 25 ans bénéficiaires des APL pour un total de 80 millions d’euros ;
    • Une aide d’urgence de 200 euros versée depuis le début du mois de juin à destination des étudiants ayant perdu leur stage gratifié ou leur emploi rémunéré en raison de la crise et des étudiants ultramarins isolés n’ayant pas pu regagner leur domicile. Il s’agit ici d’une enveloppe de 75 millions d’euros/
  • Prolongement du versement de bourses sur critères sociaux pour les étudiants concernés par des concours au-delà du 30 juin, soit 30 millions d’euros ;
  • Financement, pour 45 millions d’euros, des loyers étudiants en CROUS.
"VACANCES APPRENANTES" POUR L'ACCUEIL ET LE RATTRAPAGE SCOLAIRE DES ENFANTS
283 millions d’euros
  • Accompagnement au rattrapage scolaire, pour 176,5 millions d’euros. Cette enveloppe permettra également l’accueil des enfants par les collectivités territoriales, les colonies de vacances et les centres de loisirs avec des activités éducatives hors temps scolaire ;
  • Financement du dispositif spécifique aux élèves des quartiers prioritaires de la ville pour 86,5 millions d’euros ;
  • Financement du dispositif « été apprenant et culturel » pour 10 millions d’euros.
LUTTE CONTRE LES VIOLENCES CONJUGALES
4 millions d’euros
  • Financement de 3 millions d’euros pour les associations venant en aide aux victimes de violences conjugales ;
  • Financement, pour 1 million d’euros, de l’accompagnement et l’hébergement des auteurs de violences conjugales pour permettre l’éloignement du foyer et protéger les victimes.
FINANCEMENT DE L'HEBERGEMENT D'URGENCE
200 millions d'euros 
  • Prolongation de la trêve hivernale jusqu’au 10 juillet ;
  • Ouverture d’environ 3 000 places en centres d’hébergement spécialisé pour les personnes atteintes du coronavirus ;
  • Ouverture de 17 000 places supplémentaires dans les centres d’hébergement d’urgence pour adaptation au contexte sanitaire ;
  • Financement de chèques-services distribués par des associations aux personnes et aux ménages sans domicile pour l’achat de denrées alimentaires, de produits d’hygiène et de produits à destination des enfants en bas âge.
ACCOMPAGNEMENT DES FRANCAIS DE L'ETRANGER
100 millions d'euros
  • Financement, pour 50 millions d’euros, des aides sociales mises à disposition du réseau consulaire pour répondre aux besoins accrus des plus démunis ;
  • Renforcement des dispositifs de bourses scolaires pour venir en aide aux ressortissants français dont la situation l’exige, à hauteur de 50 millions d’euros.

 

Ce sont donc près de 800 millions d’euros consacrés aux populations vulnérables dans ce 3ème budget d’urgence. Cet effort était indispensable. J’appelle aujourd’hui le gouvernement à aller encore plus loin dans cet élan, et décupler l’effort actuel pour accompagner les citoyens les plus vulnérables de notre République.

J’y veillerai tout au long de l’examen de ce texte.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.