Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances
Conseiller régional d'Île-de-France

Le Contrat d'Engagement Jeune

Mon action

Le chômage des jeunes avait explosé lors de la crise de 2008 (+31 %), il a aujourd’hui reculé par rapport à 2019. Près de 1,9 million de jeunes ont été embauchés. Une hausse de 17 % par rapport à l’avant-crise ! Le plan « 1 jeune, 1 solution », mis en place en juillet 2020 pour accompagner les jeunes dans la crise, a permis à plus de 3 millions d’entre eux de trouver une solution : un emploi, un parcours d’insertion ou une formation.

Et nous ne nous arrêtons pas là ! Car malgré cette bonne reprise et les tensions de recrutement dans certains secteurs, trop de jeunes peu ou pas qualifiés restent encore sur le bord de la route et ne sont pas en mesure de trouver seuls un emploi. 

Le Gouvernement a donc décidé de proposer à ces jeunes un accompagnement profondément renouvelé avec un objectif d’entrée plus rapide dans l’emploi : le Contrat d’Engagement Jeune.

 → Un programme intensif d’accompagnement de 15 à 20 heures par semaine minimum, avec une mise en activité systématique et régulière du premier au dernier jour, pendant une période pouvant aller jusqu’à 12 mois (et jusqu’à 18 mois sous conditions).

→ Chaque jeune sera accompagné par un conseiller unique de Mission Locale ou de Pôle emploi qui restera son référent tout au long de son parcours

Une allocation pouvant aller jusqu’à 500 euros par mois pour les jeunes qui en ont besoin, c’est-à-dire ceux sans ressources qui ne sont pas en mesure de suivre un accompagnement exigeant tout en subvenant à leurs besoins quotidiens. 

Le Contrat d’Engagement Jeune s’appuiera d’abord sur les crédits du plan « 1 jeune 1 solution » dont il mobilisera une part estimée à 2 Mds€ (sur les 5,4 Mds€ du plan), représentant les actions et solutions déjà fléchées sur ce public.

Mais cela ne suffira pas, c’est pourquoi nous introduirons un amendement au projet de loi de finances pour 2022 afin d’inscrire un supplément de crédits de 550 M€ destinés à renforcer l’intensité des parcours, densifier l’accompagnement et mettre en place les actions spécifiques pour les jeunes en grande précarité.

Une nouvelle étape décisive dans l'accompagnement de notre jeunesse!


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion