Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances
Conseiller régional d'Île-de-France

Mon engagement pour l'avenir de la RN19

21 Jan 2022 Laurent Saint Martin Mon action

L’avenir de la RN19 est un enjeu crucial autant pour la sécurité des riverains que pour le dynanisme de notre territoire. Nous avons obtenu, notamment après m’être entretenu à plusieurs reprises avec le ministre chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, le bouclage des travaux de déviation de la RN19 à Boissy-Saint-Léger, pris en charge à 71 % du coût global (soit 5 215 000 euros) par l’Etat.  

Cependant, le tunnel de Boissy-Saint-Léger pose de nouveaux défis. Comme je m'y étais engagé, j’ai sollicité vendredi dernier la préfète du Val-de-Marne pour entendre l’ensemble des maires riverains de la RN19. 

Je remercie Sophie Thibault, préfète du Val-de-Marne, Vincent Bedu, président de l’association des maires riverains de la RN19 et maire de Santeny, Patrick Farcy, maire de Villecresnes, Alphonse Boye, maire de Marolles-en-Brie, Régis Charbonnier, maire de Boissy-Saint-Léger, Arnaud Vedie, maire de Périgny-sur-Yerres, Yves Thoreau, maire de Mandres-les-Roses représenté par son adjoint, Françoise Lecoufle, maire de Limeil-Brévannes représentée par son directeur de cabinet et les services de l’Etat, la DiRIF, de leur présence.

Cette réunion a permis d’aborder les différents enjeux : 

  • les conséquences du tunnel de Boissy-Saint-Léger et les embouteillages sur le Plateau briard ;
  • la mise en place d’un plan d’action sur la traversée de Villecresnes-Marolles-en-Brie : séparateur central entre Cavailles et Dagorno, réaménagement du carrefour Dagorno très accidentogène… ;
  • la requalification de l’ancienne RN19 à cheval sur Boissy-Saint-Léger et Limeil-Brévannes, le financement des études et les aménagements paysagers ;
  • la création d’une piste cyclable le long de la RN19 de Marolles-en-Brie à Villecresnes et la remise en état de la portion qui longe Grosbois jusqu’à Limeil-Brévannes et Boissy-Saint-Léger pour que les riverains se rendent à la gare de RER de Boissy-Saint-Léger en circulation douce ;
  • Enfin, l’avenir et les tracés possibles de la poursuite de la déviation, permettant de contourner les communes du Plateau briard jusqu’à la Francilienne.

C’est en continuant d’unir nos forces avec les élus des villes concernées que nous pourrons obtenir des résultats pour l'avenir de la RN19.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion