Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances

Montrons-nous collectivement à la hauteur des enjeux du déconfinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Mon action

La conférence de presse du Premier ministre a aujourd’hui permis de lever plusieurs interrogations qui pesaient sur le déconfinement de notre pays. 

Le Conseil de défense a confirmé ce matin l’engagement de la levée progressive du confinement ce lundi 11 mai 2020. Le processus prendra plusieurs semaines et sera détaillé dans le plan national de déconfinement qui sera présenté dans les prochains jour par Jean Castex.

Nous sommes parvenus collectivement à freiner la diffusion du virus dans la majeure partie du territoire, dans les départements classés « verts ». Pour ces départements, s’ils conservent des indicateurs positifs en matière de diffusion du virus ou de saturation des services hospitaliers, la réouverture des lycées, cafés et restaurants pourra être envisagée début juin. Dans les autres départements classés « rouges », le virus circule encore activement. Le déconfinement est possible sous certaines restrictions (maintien de la fermeture des collèges, des parcs et jardins).

En Ile-de-France, le nombre de cas baisse mais reste élevé. Le déconfinement dans la région se fera avec une extrême vigilance. Le télétravail sera très largement encouragé et les citoyens seront invités à limiter leurs déplacements au maximum. 

Dans tous les territoires de la République, notre priorité demeure de protéger les plus fragiles. Je souhaite donc m’unir à l’appel du Premier ministre : aux personnes les plus vulnérables, conservez votre grande prudence et continuez à appliquer le plus strictement possible les règles sanitaires. Le confinement ne sera imposé à personne mais la responsabilité collective nous impose de faire preuve de la plus grande vigilance. Les transports en commun de la région seront maintenus avec des règles très strictes afin d’éviter qu’ils ne se transforment en vecteur de transmission du virus. 

  • SANTE

En cas de symptômes après le déconfinement, toute personne devra immédiatement contacter son médecin ou appeler le 15.

En cas de contacts et de suspicion de contamination, il vous faudra le signaler à votre médecin. Vous serez ensuite contacté par un agent qui déterminera des modalités d’isolement.

Les Ehpad se verront octroyer du gouvernement une enveloppe de 475 millions d’euros de crédits. 

Par ailleurs, tous les personnels des Ehpad de France, quel que soit leur statut, recevront une prime défiscalisée de 1500 euros dans les 33 départements où la circulation de l’épidémie a été la plus forte. Cette prime sera de 1000 euros dans les autres départements. Cette prime permet de saluer l’engagement sans faille de ces femmes et ces hommes depuis le début de la crise.

 

  • TRANSPORTS

Dans les transports en commun en milieu urbain, l’offre de transport sera augmentée et la demande sera maîtrisée pour assurer la distanciation physique. Dès le 11 mai, l’offre de transport de proximité sera au minimum de 50 % des capacités habituelles avec l’objectif d’un retour à la normale d’ici début juin.

En Ile-de-France, l’offre de la RATP passera de 30 à plus de 75 % dès le 11 mai. La fréquentation des transports devra être limitée à 15 %. Le télétravail devra donc être la règle dans la région et les employeurs devront adapter les horaires des employés. L’accès aux transports en commun en heures de pointe sera ainsi réservé aux personnes ayant un motif impérieux pour se déplacer ou une attestation signée de leurs employeurs.

Les déplacements interrégionaux seront limités. 30 % de l’offre TGV et Intercité sera assuré dès le 11 mai, avec un objectif de 40 % fin mai. 1 place sur deux sera disponible dans les trains.

Le port du masque sera obligatoire dans les transports pour les personnes de plus de 11 ans. En lien avec les collectivités, l’Etat mettra à disposition des masques dans les prochains jours. L’absence du port du masque de protection dans les transports aux heures de pointe et sans motif valable, pourra être sanctionné d’une contravention de 135 euros.

 

  • VIE SOCIALE ET DEPLACEMENTS SUR LE TERRITOIRE

La liberté de circulation sans attestation dérogatoire sera rétablie dans tous les départements, à l’exception de Mayotte, à compter de ce lundi 11 mai. Toute infraction aux règles sanitaires sera sanctionnée à hauteur de 135 euros.

Les déplacements seront limités à 100 km, sauf pour motif professionnel ou impérieux. Des contrôles seront mis en place.

 

  • VIE ECONOMIQUE ET TRAVAIL

L'activité économique sera relancée dans des conditions de sécurité sanitaire maximales.  Le 11 mai, 400 000 entreprises vont rouvrir, soit 875 000 emplois. La vie sociale et économique va redémarrer.
 
Tous les commerces rouvriront à l’exception des lieux de convivialité comme les cafés, bars, restaurants dont la date de réouverture sera fixée à la fin du mois de mai. 

Le fonds de solidarité sera maintenu jusqu’à la fin du mois de mai 2020 et les charges sociales patronales des mois de mars, avril, mai seront supprimées pour tous les secteurs contraints à une fermeture administrative. 

En entreprise, le recours au télétravail devra être poursuivi. Un protocole national de déconfinement pour les entreprises a été publié afin d’assurer la sécurité et la santé des salariés. 

60 fiches conseils ont été publiées ou le seront dans les prochains jours pour accompagner les employeurs dans la mise en œuvre des moyens de protection contre le virus. Un guide, fruit d’une concertation avec les partenaires sociaux, sera également publié prochainement pour accompagner les entreprises dans l’organisation du travail.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.