Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Vice-président de la commission des finances

Mon action

Depuis le début du mois de février, des maires, parents d’élèves et enseignants m’ont fait part de leurs inquiétudes pour la prochaine rentrée scolaire.

Soucieux de disposer d’une information pleine et entière sur cette situation, j’ai rencontré lundi 12 février la directrice académique des services de l'éducation nationale. Je souhaite en partager les principales conclusions.

 

A l’échelle du département, tout d’abord, il y aura une augmentation de 176 postes d’enseignants pour l’école primaire alors que la démographie scolaire reste stable (prévision, à l’heure actuelle, d’une hausse de 57 élèves par rapport à septembre 2017). Par ailleurs, selon les prévisions d’élèves inscrits pour septembre 2018, le taux d’encadrement – le nombre d’enseignants pour 100 élèves - progressera (aujourd’hui de 5,18 enseignants pour 100 élèves, il sera de 5,30 à la rentrée).

 

A ces 176 postes d’enseignants d’école primaire s’ajoutent 184 nouveaux postes d’enseignements spécifiquement dédiés à la mise en œuvre du dédoublement des classes de CP des établissements REP et des classes de CE1 dans les établissements REP+, où les classes de CP sont déjà dédoublées depuis la rentrée 2017. En tout, 104 écoles bénéficieront de ce dispositif dans le Val-de-Marne dès septembre 2018.

J’insiste sur le fait que ces deux mesures sont totalement indépendantes l’une de l’autre. En aucun cas, la volonté du Gouvernement et du ministre de l’éducation nationale ne saurait être de « déshabiller » l’école élémentaire banale au profit de l’école élémentaire située en REP.

Par ailleurs, des enseignants m’ont, à juste titre, fait part de craintes quant à de possibles fermetures de classes dans différentes écoles. Là aussi, je souhaite apporter plusieurs informations au sujet des villes de la circonscription :

Ablon-sur-Seine

  • Trois ouvertures fermes sont actées pour l’école Louis Pasteur.

Boissy-Saint-Léger

  • La fermeture conditionnelle de classe dans l’école Les Châtaigniers est levée. Cette classe perdurera.
  • Cinq ouvertures fermes de classes sont actées. Une pour l’école Savereau, deux pour l’école Jacques Prévert A, une pour l’école Jacques Prévert B et une pour l’école Jean Rostand B.

Limeil-Brévannes

  • Les fermetures conditionnelles sont maintenues pour les écoles Paul Langevin (1 classe concernée) et Pierre Curie (1 classe concernée).
  • Les ouvertures conditionnelles sont maintenues pour les écoles André Malraux (1 classe concernée), Anatole France (1 classe concernée), Pablo Picasso (1 classe concernée) et Aquitaine (2 classes concernées).
  • Des fermetures fermes sont actées, en raison de la baisse du nombre d’élèves, pour les écoles Anatole France (1 classe concernée), Paul Langevin (5 classes concernées), Martine Soulié (4 classes concernées) et Louis Pasteur (3 classes concernées).
  • Quinze ouvertures fermes sont actées pour les écoles Martine Soulié (3 classes concernées), Louis Pasteur (3 classes concernées) et Aquitaine (6 classes concernées).  

Mandres-les-Roses

  • La fermeture conditionnelle de classe dans l’école Les Charmilles est levée. Cette classe perdurera.
  • La fermeture ferme d’une classe dans l’école La Ferme de Monsieur est maintenue en raison de la baisse du nombre d’élèves.

Marolles-en-Brie

  • L’ouverture conditionnelle d’une classe dans l’école Les Buissons est maintenue.

Valenton

  • La fermeture ferme d’une classe dans l’école Jean Lurcat est maintenue en raison de la baisse du nombre d’élèves.
  • Les ouvertures conditionnelles sont maintenues pour les écoles Henri Wallon (2 classes concernées) et Jean Jaurès (1 classe concernée).
  • Quatre ouvertures fermes sont actées pour les écoles Henri Wallon (1 classes concernée), Paul Langevin (1 classe concernée) et Jean Jaurès (2 classes concernées). 

Villecresnes

  • Une ouverture conditionnelle de classe est maintenue pour l’école Les Merles.
  • Une ouverture ferme de classe est actée pour l’école Mélanie Bonis.

Villeneuve-Le-Roi

  • Les fermetures fermes dans les écoles Cités Unies (1 classe concernée), Paul Eluard (1 classe concernée) et Jules Ferry (1 classe concernée) sont maintenues en raison de la baisse du nombre d’élèves.
  • Une fermeture conditionnelle de classe dans l’école Jean Moulin est maintenue.
  • Les fermetures conditionnelles dans les écoles Annie Fratellini (1 classe concernée) et Paul Painlevé (1 classe concernée) sont levées. Ces deux classes perdureront.
  •  Trois ouvertures fermes sont actées pour l’école Paul Bert.

Villeneuve-Saint-Georges

  • Les ouvertures conditionnelles sont maintenues pour les écoles Paul Bert (2 classes concernées) et Victor Duruy (1 classe concernée).
  • Une fermeture conditionnelle est maintenue pour l’école Nicolas de Condorcet (1 classe concernée).
  • Dix-neuf ouvertures fermes sont actées pour les écoles Anatole France (3 classes concernées), Marcelin Berthelot (2 classes concernées), Nicolas de Condorcet A (2 classes concernées), Nicolas de Condorcet B (1 classe concernée), Jules Ferry (3 classes concernées), Marc Seguin (2 classes concernées), Paul Bert (1 classe concernée), Antoine de Saint-Exupéry A (1 classe concernée), Antoine de Saint-Exupéry B (2 classes concernées) et Anne Sylvestre (2 classes concernées).

Enfin, notons que la brigade d’enseignants remplaçants sera renforcée grâce à une hausse de ses effectifs de 35 enseignants, et qu’une brigade de formation dotée de 20 enseignants-formateurs sera créée.

Je resterai vigilant sur ce dossier, à l’écoute de tous, et travaillerai à ce que chaque enfant puisse bénéficier de bonnes conditions d’apprentissage. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.