Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances

Mon action

L'Etat, l’Association des maires de France (AMF) et La Poste ont annoncé, ce mercredi, la signature du 5ème contrat de présence postale territoriale pour 2020-2022. 

Ce contrat pluriannuel est particulièrement important puisqu’il fixe le cadre relatif à la présence du groupe La Poste dans les territoires afin de mieux répondre aux besoins des citoyens. 

Plusieurs priorités ont été fixées par les différents acteurs réunis autour de la table. Parmi elles figure la poursuite de la modernisation du réseau à travers de nouvelles formes de présence postale, mais aussi le développement du dispositif France Services dans lequel La Poste prend sa part.

La question du réseau postal revêt un enjeu particulièrement important dans le département du Val-de-Marne. Dans la 3ème circonscription, il concerne aussi bien les villes affectées par la fermeture ou la transformation d’agence, que les différentes communes où la distribution du courrier et des colis a été récemment jugée insatisfaisante par les habitants.

En décembre 2019, un panel de citoyens du plateau briard avait accepté de m’entourer pour rencontrer la direction régionale du groupe La Poste sur les problèmes de distribution du courrier touchant les villes de Santeny, Marolles-en-Brie, Boissy-Saint-Léger, Villecresnes ou encore Mandres-les-Roses. Cet échange constructif avait permis aux dirigeants de prendre l’entière mesure de la réalité du quotidien de ces habitants, et au groupe La Poste d’apporter des mesures correctives. Dans le même sens, j’avais également alerté le ministre Bruno Le Maire, en décembre 2017 par le biais d’une question écrite, sur la qualité du service postal dans le département.

Enfin, dans ce contrat, le groupe La Poste s’engage à réaliser une étude annuelle pour mesurer la satisfaction des élus, des clients sur la présence postale. Et ce point m’apparaît essentiel car la qualité de tout service se mesure à l’aune de la satisfaction de ses usagers. C’était le sens de toutes mes actions rappelées précédemment.

Ce contrat entre les pouvoirs publics et La Poste n’est pas qu’un simple document signé mais bien un engagement devant les Français, dans lequel je place de grands espoirs. Car derrière cet engagement à mieux répondre aux besoins des territoires et aux nouvelles pratiques des usagers, c’est la question du maintien des services publics de proximité et du quotidien qui se pose.

Et j’en suis entièrement persuadé, l’égalité de tous les Français devant l'accès aux services publics est l’une des composantes essentielles de notre projet de société.

 

Pour aller plus loin


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.