Laurent Saint-Martin
Député du Val-de-Marne

Rapporteur général de la commission des finances
Conseiller régional d'Île-de-France

Un projet de loi de finances rectificative pour ne laisser personne de côté

Mon action

Ce projet de loi de finances rectificative que je porte en tant que rapporteur du budget incarne le soutien massif, voulu par le président de la République, en faveur des entreprises, de l’emploi, du pouvoir d’achat mais aussi de la solidarité et de la relance de notre pays.

 

Il vise trois objectifs majeurs : 

  • Financer les mesures d’urgence pendant la période de sortie progressive des dispositifs en cours :

- 6,4 Mds€ pour le chômage partiel;

- 4 Mds€ pour les exonérations de cotisations sociales;

- 3,4 Mds€ pour le fonds de solidarité.

  • Permettre la mise en place des mesures attendues (PGE élargi, dispositif anti-faillite, etc...).
  • Financer des priorités politiques de solidarité et de redistribution (Prime Macron, indemnisation des agriculteurs, Pass Sport, etc...).

Ce PLFR est aussi l’occasion d’actualiser les prévisions macro-économiques du Gouvernement.

  • Compte tenu de la résistance de l’économie française, les prévisions de croissance du Gouvernement et d’autres institutions (cf (https://www.oecd.org/fr/economie/france-en-un-coup-d-oeil/). Les perspectives économiques de l'OCDE (https://www.oecd.org/fr/economie/france-en-un-coup-d-oeil/)) placent la France au premier rang des pays de la zone euro pour les années 2021 et 2022. 
  • Le Gouvernement table sur une hausse de 5% du PIB cette année (ligne prudente qui tient compte des aléas possibles sur la situation sanitaire et la consommation des ménages).

 

Nous pouvons être fiers de ce qui a été fait par notre majorité pour protéger salariés, indépendants et entreprises pendant la crise. 

Nous continuons d'accompagner et de soutenir ceux qui sont fragilisés par la crise afin que la relance ne laisse personne sur le bord du chemin. 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion